Publications

Vivelys participe à de nombreuses conférences et publie régulièrement sur l’état de ses connaissances en viticulture, œnologie, microbiologie, stratégie de production mais également sur les marchés.

Ces publications s’appuient sur les programmes de recherche menés chaque année depuis ses origines par Vivelys.

Conférences

Visionner ou re-visionner nos conférences et accéder aux présentations selon le ou les thèmes de votre choix.

Presencia de la levadura Brettanomyces en las bayas de uva : influencia de los factores de la viña.

Las levaduras del género Dekkera/Brettanomyces son reconocidas como agentes de contaminación, responsables de los defectos fenólicos y animales en vinos tintos. Gran cantidad de hipótesis, a veces contradictorias, han sido emitidas en cuanto al origen y nicho ecológico, pero ninguna ha permitido precisarlo. Es por eso que emprendimos un programa completo de investigación para  verificar la presencia de Brettanomyces en el viñedo y precisar los factores favorables.

01 avril 2008
Thème: Microbiologie
Langue:
Espagnol
Auteurs: J.-F. GILIS,P. BARBIN, P. STREHAIANO, P. TAILLANDIER
Média:
XI Congresso Latinoamericano de viticultura y enología (Mendoza - República Argentina) - 26, 27, 28, 29, 30 noviembre 2007
Facteurs favorisant le développement de Brettanomyces à la vigne et au cours de la vinification.

La levure du genre Dekkera/Brettanomyces est reconnue comme un agent problématique dans le monde vinicole (Loureiro et al. 2003, Henick- Kling 2003). Responsable lors de développement sur moûts, sur vins en cours ou vins finis de déviations organoleptiques marquées (notamment dues aux phénols volatils ; odeurs animales, pharmaceutiques, …, Chatonnet et al. 1992), cette levure engendre une diminution non négligeable de la qualité des produits.

01 juin 2007
Thème: Microbiologie
Langue:
Français
Auteurs: P. TAILLANDIER, P. BARBIN, JF. GILIS, P. STREHAIANO
Média:
"OENO 2007" - 8ème Symposium International d'Oen(Bordeaux) - 25, 26 et 27 Juin 2007ologie
Effet des apports d’oxygène et de la concentration en sucres résiduels sur la croissance de Brettanomyces et la production de phénols volatiles dans les vins rouges.

Les problèmes liés à Brettanomyces dans le secteur oenologique sont purement d’ordre organoleptique. Ces levures sont capables de se développer dans les vins en cours d’élevage (Froudière et Larue, 1988) ou en bouteille, et de produire par dégradation des acides phénols des composés aux arômes désagréables comme le 4-éthylphénol et le 4-éthylgaïacol (Chatonnet et al. 1995 ).

01 juin 2003
Thème: Microbiologie
Langue:
Français
Auteurs: J.-F. GILIS, P. DUCOURNAU, B. LEAUTE, P. STREHAIANO
Média:
7e Symposium international d'œnologie -Bordeaux - 19 au 21 juin 2003